14 août 2005

L'actualité du jeu vidéo : Tekken 5

Tekken 5

Fer de lance de la PSone, la saga Tekken a vu son blason doucement rouiller sur PlayStation 2… aujourd’hui, Namco tente le retour en grâce avec un vrai retour aux sources !

Intimement lié à l’univers PlayStation, la saga Tekken tente aujourd’hui d’effectuer un fulgurant retour en grâce. Pour y parvenir, Namco mise sur la carte joker du retour aux sources. Graphismes réhaussés, agressivité décuplée, cinématiques à se damner et modes à gogo… voilà les arguments coups de poings de cet épisode du rachat ! Ready ? Fight !

Comparé à Tekken 4, ce cinquième volet lui emprunte ses pas de côté, tout en délaissant la gestion de l’environnement. L’action plus directe, un rien simplifié dans son déroulé avec la traditionnelle alternance attaque, parade, contre-attaque. Les combats gagnent en nervosité faisant exploser la violence de certains coups bien puissants. L’importance des fameuses Juggle de Tekken 3 opère aussi un come-back fracassant. Le retour aux sources se veut donc évident. Les pros pourront ainsi pulvériser un adversaire dans les airs en enchaînant d’impressionnantes combinaisons d’attaque.

Sur la quinzaine d’arènes à débloquer, seules 4 proposent un défilement infini. L’optique est donc claire : mettre un max de pression aux combattants en limitant la fuite ! Pour les joueurs confirmés, les affrontements peuvent ainsi se régler en une poignée de secondes. Une erreur peut signifier la perte quasi immédiate d’un round… mais pour cela, encore faudra-t-il vraiment assurer ! La mode étant à la personnalisation, Tekken 5 propose aussi un mode Character Customize des plus fournis. Directement inspiré du tuning de persos instauré dans Virtua Fighter 4, ce mode vous permettra de dépenser votre argent pour relooker vos combattants. Nouvelle tenue, accessoires bien débiles, choix de coloris top funky… pas de doute, les fashionistas de la baston exulteront !


Et comme sans abracadabrantes histoires de familles, un Tekken ne serait pas un Tekken, les accros à la saga pourront ainsi défier Jinpachi, boss final et père turbo centenaire du mythique Heihachi. En guise de bonus démago, Namco nous offre la possibilité de rejouer aux trois premiers épisodes époque arcade et PSone ! Un détour old school aussi jubilatoire, qu’instructif qu’en à la progression technique de la saga. Pas de doute, du chemin a été parcouru en 10 ans… Faut-il en revanche évoquer le triste mode Devil Within ? Kézako ? Tout simplement un piteux jeu de baston sauce Final Fight. Moche, à la limite de l’injouable, et creux comme un arbre pourri, ce mini-jeu est juste bon à être oublié. Hop. Oublié…

Cruellement bourrin, ce Tekken 5 retrouve la fougue d’antan. Si les puristes apprécieront, les réelles nouveautés se limitent à quelques retouches cosmétiques et des réglages affirmés. Reste donc un titre à l’impact visuel évident et à la rage retrouvée… Des arguments de poids pour prétendre à la ceinture de champion de la baston sur PlayStation 2 !

(désolé pour ces infos peu récentes, puisque le jeu est disponible depuis juin)

Notation

Note globale:
Les Plus:

· La réalisation soignée
· Agressivité décuplée
· La variété des coups

Les moins :

. Pas de révolution générale.

. Certains modes anecdotiques

. Très (trop ?) bourrin . . .

               

                                          

Plate-Forme:
PlayStation 2

Editeur:
Namco
Développeur:
Namco

Posté par Sword Vs Ios à 14:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur L'actualité du jeu vidéo : Tekken 5

Nouveau commentaire